Forum RPG basé sur la série The Tudors
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrew Boleyn

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Fou du Roi
Admin
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Andrew Boleyn   Lun 28 Nov - 18:27


♔ A n d r e w B o l e y n

« L’immoralité est un mythe inventé par les honnêtes gens pour expliquer la curieuse attirance qu’exercent les autres. »
feat. Jude Law

LIBRE RESERVE(E) PRIS(E)

Andrew Boleyn – 27 ans – Né le 16 septembre 1502 à Londres – Marié à Alice Butler – Comte de Sackville – Orientation sexuelle : Il ne s’amuse qu’avec les femmes, méprisant la gent masculine – Que penser du Roi Henry VIII ? Eh bien, l’Angleterre a besoin d’un Roi, en voici un qui plaît assez à Andrew… pour ce qu’il en a à faire. Comprenez : monsieur le Comte ne vit que pour son bon plaisir, en hédoniste qui se respecte. N’importe quel Roi lui convient, du moment que celui-ci ne promulgue pas une Loi interdisant à tout être de s’amuser comme il l’entend. Le Roi Henry a l’avantage d’être jeune et dynamique, et il organise des fêtes somptueuses. Andrew n’en demandera jamais davantage à son souverain ! – Que dire sur la Religion ? Oh, la religion ! C’est d’un ennui… Enfin, évidemment, Andrew croit en Dieu… Du moins, il pense qu’il y croit. Ou il y croit quand il y pense, la réciproque est vraie également. Il n’a aucune envie d’entrer des débats concernant Luther ou qui que ce soit d’autre. Il va à l’Eglise parce qu’on le lui a appris, et c’est tout. – Et mes ambitions/espoirs/rêves, dans tout cela ? Les Boleyn sont connus pour être des ambitieux. Andrew se trouve suffisamment riche comme cela. Il cultiverait volontiers les bonnes grâces du Roi, mais il n’est pas question de se prêter à un petit jeu de la manipulation comme le font son oncle Thomas Boleyn et sa cousine Anne. Il ne veut surtout pas avoir d’ennuis. La vie est si courte qu’il faut profiter de chaque instant et tâcher de ne pas la passer en prison, de préférence. Ainsi, il n’a pour ambition que de vivre en paix selon son bon plaisir.



AU CŒUR DE L’HISTOIRE

  • Andrew est le fils de James Boleyn (le frère cadet de Thomas Boleyn) et d’Elizabeth Wood. Son père était un député assez fortuné, si bien que leur famille n’a jamais eu de problème financier spécial. Quant à sa mère, elle était une femme très pieuse et trop sévère. Et son fils étant trop turbulent à son goût, elle n’a eu de cesse de le réprimander et de le punir durant toute son enfance. Andrew en est arrivé à se promettre intérieurement que, dès qu’il en aurait l’âge et la possibilité, il s’émanciperait avec joie et ferait absolument tout ce que sa mère lui avait défendu de faire durant des années. Ainsi décida-t-il qu’il ne vivrait que selon ses envies du moment, sans se restreindre le moins du monde, laissant libre court à son imagination débordante et à ses désirs divers et variés.
  • Il lui fallut néanmoins exécuter l’une des dernières volontés parentales avant de goûter les joies de la liberté : épouser une jeune femme de très bonne famille. Elle s’appelle Alice Butler. Elle est absolument parfaite : figurez-vous un ange tombé du ciel. Andrew ne peut s’empêcher de penser chaque jour qu’il ne mérite pas une telle épouse. Certes, il est assez fortuné, il est très bien éduqué, et très cultivé… il est même très intelligent, même s’il est très peu raisonnable, en revanche. Mais, Alice, elle est absolument irréprochable. L’incarnation de la bonté et de la grâce. Monsieur le Comte est en parfaite admiration devant son épouse. Mais jamais, au grand ja-mais, il ne le lui montrerait. Son orgueil le pousse à se montrer injuste et hautain envers sa tendre épouse. Il semble s’appliquer à la décevoir, et faire tout son possible pour la mettre dans l’embarras dès qu’il en a l’occasion. Elle le fascine à tel point qu’il en vient à la haïr : il s’était juré, rappelez-vous, qu’aucun être n’aurait jamais plus aucune emprise sur lui, qu’il serait le seul maître de sa destiné, qu’il ferait tout ce que bon lui semble sans avoir à se justifier auprès de qui que ce soit. Or, il se sent toujours coupable, voire misérable, lorsqu’il est aux côtés de son épouse, c’est pourquoi il s’efforce de passer le moins de temps possible en sa compagnie.
  • Ainsi passe-t-il le plus clair de son temps en compagnie d’autres demoiselles, bien plus coquettes qu’Alice, mais qui ont aussi énormément moins de charme aux yeux d’Andrew que son épouse (même s’il se garde bien de l’avouer). Il trompe son épouse dès qu’il en a l’occasion. Et lorsqu’il n’est pas d’humeur à souffrir la compagnie des courtisanes, il disparaît littéralement pendant des jours, sans même en avertir Alice, et part à cheval à travers les bois et forêts. A la Cour, il passe pour un homme mystérieux et désirable, un fin séducteur dont il faut se méfier mais qui demeure absolument attirant…



ET PLUS SI AFFINITE


Alice Butler feat Scarlett Johansson

Alice est l’épouse d’Andrew. Loin de se laisser abuser par les méchancetés de son mari à son égard, elle supporte celles-ci avec bienveillance et abnégation, trop bien élevée pour se sentir humiliée des nombreux écarts du Comte. Elle n’ignore rien des faits et gestes de celui-ci mais elle lui pardonne tout, parce qu’elle l’aime, et qu’elle sait qu’au fond, il l’aime aussi très profondément. Andrew, quant à lui, cherche à cacher par tous les moyens l’admiration qu’il éprouve vis-à-vis de son épouse, et la malmène dès qu’il le peut. Elle exerce cependant sur lui un attraction hors du commun, et c’est cela qui blesse son orgueil d’homme qui se veut libre et sans attache…


Marguerite de Navarre feat Keira Knightley

Marguerite est, pour Andrew, l’équivalent d’une meilleure amie, en admettant qu’un home tel que lui puisse avoir de véritables amis… Contrairement à la grande majorité des autres femmes, il a du respect pour elle, la trouvant très fine d’esprit et très amusante. Elle est celle auprès de qui il passe certaines soirées en silence, lorsqu’il pense trop à son épouse pour pouvoir s’amuser dans d’autres draps : il n’a pas besoin de dire quoique ce soit à Marguerite, elle le comprend parfaitement sans qu’il lui faille lui parler. Marguerite tâche toujours de ménager l’orgueil de son ami, mais elle essaie aussi de lui indiquer la voie pour se réconcilier avec son épouse, qu’elle plaint beaucoup et apprécie énormément sans la connaître…

Si vous avez des questions sur ce personnage,
merci de contacter Eloïse du Mauroi par MP.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Andrew Boleyn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» Andrew Kirke (Gryffondor)
» [Février] Taeyang Andrew
» Andrew Takayama [Finie]
» Signature de contrat - Andrew Shaw

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Beginning ::  :: Postes Vacants :: Les Postes Vacants :: Comtes et Comtesses-
Sauter vers: