Forum RPG basé sur la série The Tudors
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Bal de l'Eté ♔ Mini-Intrigue

Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria Wellington


avatar

Messages : 517
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 22
Localisation : Tu ne me vois donc pas?

Otez votre Masque
Rang: Charmante Duchesse
Roi&Gouvernement:
Religion&Dieu :

MessageSujet: Le Bal de l'Eté ♔ Mini-Intrigue   Sam 28 Juil - 14:07

M i n i - I n t r i g u e
. . . . . . . . . .
« Le Bal de l’Eté »
L'été était là à la Cour de Whitehall. La chaleur montait de jour en jour. Le soleil fatiguait les citoyens. Bénie fut l'idée de Victoria Wellington. Cette dernière décida d’organiser un bal pour fêter le retour du beau temps. Tout le monde y était convié. Le bal se déroulera lors d'une douce soirée d'été, dans les jardins de Whitehall. En effet, le roi avait consenti (malgré sa relation avec Victoria) à "prêter" une partie des jardin pour le bal. Il avait aussi dit qu'il ferait peut être une apparition lors de la fête.
Pour remercier le roi de sa grande gentillesse, la Duchesse Wellington décida qu’elle offrirait et ferait envoyer elle-même les costumes de tous les invités. Ainsi, vous avez reçu chez vous, en même temps que votre invitation, un coffre contenant vos vêtements de bal et votre masque. Car, en effet, quoi de mieux pour s’amuser que de virevolter masqué et incognito au milieu des autres danseurs ? Si vous cherchez bien, peut-être reconnaitrez-vous un ami ou bien même une amante, mais pour l’heure, les individus dissimulés sous des loups de dentelle vous semblent parfaitement inconnus…

    Liste des inscrits à ce mini-topic :
    • Marguerite de Navarre
    • Alice Butler
    • Erika de Malmö
    • Victoria Wellington
    • Henry Tudor
    • Alexandre Dulis
    • Andrew Boleyn

Intrigue imaginée et mise en place par Victoria Wellington



Seuls les inscrits peuvent participer à ce mini-topic.
Il n'y a aucun ordre de passage préétabli à respecter,
de sorte à ce que l'action ne soit pas interrompue.
Si vous avez bien pris connaissance du MP
qui vous a été envoyé, vous pouvez
répondre à la suite de ce message.

Merci énormément de vos inscriptions ! =D
J’espère que vous vous amuserez beaucoup :bril:


_________________
Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-tudors-beginning.forumgratuit.org/
Victoria Wellington


avatar

Messages : 517
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 22
Localisation : Tu ne me vois donc pas?

Otez votre Masque
Rang: Charmante Duchesse
Roi&Gouvernement:
Religion&Dieu :

MessageSujet: Re: Le Bal de l'Eté ♔ Mini-Intrigue   Sam 28 Juil - 14:08

La jeune veuve de feu le Duc Wellington avait vu les choses en grand. Dépensant sans compter (l’arithmétique, vous savez…!), Victoria avait laissé libre cours à son imagination débordante pour organiser une fête somptueuse. En réalité, elle n’avait rien de l’épouvantail courroucé et austère qu’on avait voulu qu’elle soit après la mort tragique de son époux. Elle se sentait bien plus proche des jeunes filles en fleur de la Cour que des vieilles dames toutes de crêpe parées qui se disaient détenir la science (ô combien complexe !) de la bienséance. S’estimant bien trop jeune et cent fois trop jolie pour passer ses journées à pleurer et à voir ses yeux gonfler et rougir jusqu’à en devenir tout boursoufflés, la Duchesse avait bien l’intention de contourner, sans en avoir l’air, les lois dictées par les vilaines commères vêtues de noir. C’est à l’Espagne que l’on devait cette mode de profonde austérité vestimentaire et des couleurs plus ternes les unes que les autres, et, pour cela, Victoria maudissait intérieurement tous les Espagnols. On n’a pas idée de lancer une mode aussi saugrenue et contraignante !

Un peu avant l’arrivée des invités, Victoria arpentait les jardins en donnant les dernières directives à ses domestiques. Elle avait toujours une façon parfaitement hautaine de s’adresser à eux, mais ils savaient que, par ailleurs, elle était généreuse malgré elle et n’oubliait jamais de glisser discrètement quelques bourses à ceux de ses gens qui avaient, de temps à autres, quelques difficultés financières. Néanmoins, si vous lui demandiez si elle est une philanthrope, elle se récrirait, se hérisserait, s’indignerait en répliquant (non sans provocation) que la charité est pour les faibles de caractère qui ont honte de leur condition et ne savent point tenir leur rang. Ainsi chacun connaissait ses bonnes actions mais, peut-être par égard pour son orgueil, faisait semblant de n’en rien savoir, en sa présence. Notre Victoria virevoltait donc au milieu des jardins de Whitehall en se félicitant de son bon goût. Au milieu d’un bosquet à l’anglaise, entouré de fougères et de coquelicots, avait été installée une piste de danse circulaire de dix mètres de diamètre, entourée de flambeaux qui, dans la nuit qui tomberait bientôt, prendraient des airs de magnifiques fées dansantes. Au fond se dressait un chapiteau tendu de velours rouge sous lequel les convives pourraient aller se désaltérer ou trouver un siège pour se reposer après avoir trop dansé. Tous les bancs de pierre qui entouraient l’endroit avaient été recouverts d’un tissus doré soyeux et garnis de rubans rouge et de fleurs blanches. Sur une table, non loin de la piste, avaient été disposés des masques multicolores, pour les éventuels invités étourdis qui auraient oublié le leur chez eux. Et partout il y avait une abondance de fleurs, de rubans et de chandelles incandescentes. Les tables disposées sous le chapiteau croulaient sous d’innombrables coupes remplies de fruits de saison et de friandises raffinées. On avait commandé les pâtisseries auprès du cuisinier du Roi en personne, et le vin qui coulerait à flots venait des meilleures vignes de France. C’est donc dans ce décors digne du Mont Olympe qu’évolueraient les invités durant les heures à venir.

Victoria, en digne hôtesse, attendait les invités avec impatience, bien cachée derrière son masque d’Aphrodite. En effet, la Duchesse avait revêtu une robe blanc et or, soyeuse et mouvante, agrémentée d’une gaze légèrement transparente, et avait choisi d’être, le temps d’un soir, l’incarnation de la déesse de l’Amour et de la Beauté. Les cheveux bouclés à la grecque et laissés lâchés, elle ne s’était jamais sentie aussi jolie et naturelle, malgré la prétention de son costume. Par ailleurs, elle était tout à fait ravie d’avoir eu cette idée de bal masqué, car cela lui offrait l’occasion de troquer ses robes aux couleurs foncées contre ce magnifique vêtement blanc et doré. Ce soir, elle ne serait pas Victoria Wellington, veuve du Duc. Elle serait une déesse évoluant parmi d’autres merveilleuses créatures, sans nom et sans identité, avec pour seul apanage son incroyable beauté et sa joie de vivre à tout épreuve.

_________________
Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-tudors-beginning.forumgratuit.org/
Erika de Malmö

avatar

Messages : 224
Date d'inscription : 18/01/2012

Otez votre Masque
Rang: Comtesse
Roi&Gouvernement:
Religion&Dieu :

MessageSujet: Re: Le Bal de l'Eté ♔ Mini-Intrigue   Dim 5 Aoû - 16:02

Les beaux jours étaient enfin revenus sur l’Angleterre. La neige avait laissé place à un bel écrin de verdure, les cheminées étaient enfin éteintes et les fenêtres ouvertes, on quittait les lourds manteaux d’hiver pour revêtir des robes plus légères. L’été était arrivé.
Erika marchait lentement à l’ombre des arbres centenaires dont les feuilles semblaient murmurer sous le doux souffle du vent. Ce n’était aujourd’hui pas avec un livre à la main mais avec sourire sur les lèvres qu’elle se promenait dans son jardin qu’elle appréciait temps. Le soleil qui brillait haut dans le ciel avait pour effet de la sortir de sa monotonie habituelle et lui donnait tout simplement envie de profiter de cette agréable journée. Plutôt que de rester cloitrée chez elle, la jeune femme ne désirait rien d’autre que de respirer le grand air, d’entendre les soupirs de la nature et d’admirer sa beauté simple et pourtant si exceptionnelle. Alors qu’elle avait momentanément perdu la notion du temps, elle entendit au loin la voix de Diane qui l’appelait depuis la maison.
Se rappelant soudainement qu’elle avait ce soir un évènement auquel il lui tardait d’assister, elle émergea de ses pensées pour se diriger à vive allure vers l’intérieur. Dans sa chambre l’attendait donc Diane, domestique qu’elle avait avec le temps finit par considérer comme une amie, qui avait avec soin disposé sa tenue du soir sur le lit. A la vue de ce superbe ensemble que l’organisatrice de la soirée lui avait fait parvenir, Erika esquissa un large sourire. Sans trop savoir pourquoi, elle qui d’habitude était si peu encline à apprécier les mondanités avait une irrésistible envie de se rendre à cette fête. D’ailleurs étonnée de voir sa maîtresse dans cet état qui contrastait avec son attitude habituelle, Diane tenta de lui rappeler qu’elle n’était pas censée être de celle qui trépignait d’impatience avant d’aller à un bal.

- Êtes-vous vraiment sûre de vouloir y aller, demanda-t-elle d’un air septique.

- On ne peut plus sûre, lui répondit la comtesse avec entrain ! J’ai envie de sortir, de m’amuser, d’être quelqu’un d’autre l’espace de quelques heures seulement.

Ce soir, elle ne serait qu’une inconnue parmi tant d’autres, n’ayant pas à se soucier des apparences mais ayant seulement à l’esprit de profiter de l’instant présent. L’été sans doute, mais peut-être aussi la rencontre il y peu d’un certain comte, réussissaient à lui sortir la tête de la rationalité et la poussaient à croire qu’un moment d’égarement ne pouvait faire de mal. C’est donc d’une humeur incroyablement bonne que la suédoise se préparait au bal qui aurait lieu dans les jardins du palais royal.
Après qu’elle eut revêtu un bel ensemble dans les tons rouges et rosés, elle laissa à Diane le soin de poudrer ses cheveux afin que son roux se transforme en un blond assez clair. De cette façon, la couleur si reconnaissable de sa chevelure de la trahirait pas. Elle opta pour une coiffure plutôt simple : un chignon assez lâche qui laissait filer quelques mèches bouclées encadrant son visage. Une fois le problème de ses cheveux réglé, Erika posa sur sa tête un diadème doré orné de perles d’un blanc nacré qu’elle appréciait tout particulièrement. En dernier lieu, elle noua derrière sa tête un loup de satin bordeaux agrémentée de quelques jolies dentelles.
Avant de se diriger vers la sortie, elle se regarda une dernière fois dans un miroir. Dans son ensemble, sa tenue était assez simple, du moins pas tape à l’œil, ce qui convenait parfaitement à la jeune femme qui se trouvait presque charmante ainsi vêtue. Bien sûr, elle serait loin d’éclipser les grandes duchesses et autres princesses, mais l’idée même de vouloir les surpasser en nombre de pierres précieuses et autres broderies ne lui aurait même pas traversé l’esprit.

Après un court trajet, Erika arriva à l’entrée du lieu dans lequel prenaient place les festivités : les jardins de Whitehall palace. A peine y eut-elle mis les pieds que ses yeux se mirent à pétiller devant tant de merveilles. Tout n’était que couleurs flamboyantes, rubans dorés et fleurs aux mille senteurs. Pas un verre vide, pas un bosquet mal taillé : tout semblait parfaitement maîtrisé. Cette organisation avait sans doute couté une petite fortune, mais le résultat final donnait non pas l’impression d’un endroit au luxe outrancier et mal arrangé, mais plutôt d’un petit paradis où le bon goût était maître.
Avant de se diriger vers le chapiteau qui avait été dressé, elle salua d’un geste de tête et d’un sourire une belle Aphrodite dont elle ignorait la vraie identité. Chose sûre, cette dernière était absolument splendide toute de blanc et or vêtu !
Tout en appréciant la beauté de l’endroit et les quelques notes agréables qui arrivaient à ses oreilles, Erika piqua une des petites gourmandises colorées qui se trouvaient non loin d’elle. Un délice ! Une chose était sûre, avant même que cette fête ait réellement commencé, elle s’annonçait on ne peut plus réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Boleyn

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 28/04/2012

MessageSujet: Re: Le Bal de l'Eté ♔ Mini-Intrigue   Mer 29 Aoû - 14:31

Le chemin qu’il empruntait au milieu des jardins de Whitehall avait l’air d’un simple sentier de terre dure qui serpentait entre de grands arbres touffus. En réalité, il s’agissait du plus sûr moyen d’arriver à l’heure pour le début du bal organisé par la Duchesse Wellington. Comment savait-il qu’il avait emprunté le bon sentier ? Mais parce que, tout au long du chemin, de chaque côtés, étaient attachés de longs rubans rouges et or, qui formaient d’élégantes vagues soyeuses dont les points culminants étaient marqués par de fins piquets dorés, plantés dans le sol. Andrew avançait sans trop se presser, tout en finissant d’attacher son masque de velours rouge sur ses yeux. C’était un simple loup qui ne lui couvrait que le haut du visage. Il voulait que l‘on puisse le voir sourire. Le sourire, c’est une chose qui était assez facile à transmettre. Et les femmes étaient si belles, lorsqu’elles souriaient !... Soudain, les branches des arbres parurent s’écarter, pour découvrir un charmant trou de verdure que l’on aurait jamais soupçonné. Il était arrivé au bout du chemin, là où les rubans s’arrêtaient. Au fond, face à lui, trônait un magnifique chapiteau tendu de rouge et de blanc. La piste de danse aménagée spécialement pour l’occasion était assez large et entourée d’un millier de chandelles. C’était comme une assemblée de lucioles venues assister au spectacle. Et partout ce n’était que luxe raffiné et élégance fastueuse. Les pierreries accrochées au poignets et aux cous délicats des dames accrochèrent le regard vert du Comte de Sackville. Avec leurs beaux yeux soulignés des plus doux velours, elles hypnotisaient les pauvres hères qui croisaient leur route. On sentait une volonté de la part de la charmante veuve Wellington (comment diable avait-on permis qu’une créature aussi radieuse devienne veuve si jeune ?) de tout mettre en œuvre pour voler la vedette au ciel étoilé qui surplombait l’assistance. Car, ce soir, le ciel dégagé avait attaché sur sa robe de satin sombre un millier de diamants, comme l’aurait fait une dame coquette et sûre de sa beauté. Pourtant, la voûte céleste avait à se faire du soucis, car bien des dames ici présentes étaient en mesure de la faire pâlir de jalousie.

Tout à coup, Andrew eut une pensée pour Alice. Il était toujours frappé de cette vision de son épouse lorsqu’il songeait à la beauté, à la vertu, ou à la perfection en général. Il ne pensait pas que la Dame d’Honneur de la Reine avait été invitée à cette soirée. Alice devait avoir bien mieux à faire que de jouer à porter un masque. Elle a beaucoup de responsabilités, songea Andrew en hochant la tête, répondant à sa propre pensée. Mais, si elle avait été présente, elle les aurait toutes éclipsées d’un simple battement de cils. Et Andrew aurait alors ressenti cette étrange sensation d’orgueil mêlé à de la colère et du désarroi. Les hommes, à la Cour, n’appréciaient pas outre mesure le Comte de Sackville. Il y avait à cela deux raisons. La première était due au fait qu’Andrew avait eu plus de maîtresses que la plupart de ces messieurs, et cela faisait des jaloux. La deuxième, sans doute plus importante encore, c’est qu’il avait épousé la créature la plus sublime et la plus admirable au monde, et cela faisait des envieux. Rares sont les femmes qui, comme Alice, sont non seulement d’une beauté immarcescible mais qui, en plus de cela, sont aussi de véritables anges de bonté, capables de créer autour d’elles un havre de sérénité et de tendresse inépuisable. Alice était pour Andrew une oasis dans le lointain, le plus beau des mirages, mais il ne pouvait la saisir. Ou peut-être ne le voulait-il pas, car il s’estimait profondément indigne d’un tel bonheur.

Le jeune homme croisa la route d’une belle Aphrodite brune, avec des yeux de chat qui scintillaient du plus bel éclat sous un masque doré. Sans savoir qu’il s’agissait de Victoria Wellington, Andrew la salua avec courtoisie, tout sourire tandis que l’image délicate et soyeuse de son épouse s’effaçait lentement de son esprit. Il était nécessaire qu’il se change les idées. Il n’y a que les sots qui ne profiteraient pas d’une belle soirée de fête à force de trop songer à leurs femmes.
« Madame, dit-il doucement à l’intention de Victoria qu’il ne reconnaissait pas, sachez qu’à vous voir ainsi, je comprends fort bien pourquoi Pâris a choisi d’offrir la fameuse « pomme de la discorde » à Aphrodite. On me promettrait toutes les guerres du monde que vous demeureriez tout de même la plus belle des déesses !... Mais, dites-moi, ai-je l’honneur de vous connaître ? Notre hôtesse nous demande certes de garder l’anonymat sous nos masques, mais peut-être pourriez-vous me donner un indice quant à votre identité ? »
Il avait quelque chose de souriant dans la voix, comme toujours lorsqu’une situation l’amuse. Et cette ambiance digne du Mont Olympe l’inspirait fort et le mettait d’une très belle humeur. Du coin de l’œil, il vit passer en coup de vent une belle et longue dame vêtue de rouge et de rose, et il crut un instant la connaître, car sa démarche lui rappelait celle de quelqu’un. Mais il chassa vite cette idée car, ce qui était certain, c’est qu’il n’avait encore jamais vu cette couleur de cheveux (un joli blond vénitien) sur une femme de la Cour. Peut-être une nouvelle venue ? Et cette perspective l’enthousiasma encore un peu, tandis qu’il souriait gentiment à la belle Duchesse masquée qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Bal de l'Eté ♔ Mini-Intrigue   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bal de l'Eté ♔ Mini-Intrigue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» △ MINI-INTRIGUE N°1 - des vivres pour la survie (inscriptions closes)
» Mini intrigue ♕ Le Colin Maillard
» Mini Intrigue :: Lie To Me
» Mini Intrigue :: The Calling Dead
» MINI-INTRIGUE N°3 ✤ journée randonnée. (complet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Beginning ::  :: Whitehall Palace :: Extérieur du chateau :: Jardins-
Sauter vers: