Forum RPG basé sur la série The Tudors
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thomas Fitzgerald

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Fou du Roi
Admin
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Thomas Fitzgerald   Mar 21 Aoû - 22:38


♔ Thomas Fitzgerald

« La timidité est le défaut des petits hommes et l'arrogance, la vertu des grands »
feat. Ben Barnes

LIBRE RESERVE(E) PRIS(E)

Thomas Fitzgerald– 22 ans – Né le 13 octobre 1507 à Dublin – Secrètement fiancé à sa cousine Elinore, Duchesse de Leinster – Comte de Kildare (10ème) – Orientation sexuelle : Il est attiré par les femmes, mais n’a que peu de temps à leur consacrer, ayant de grands projets politiques – Que penser du Roi Henry VIII ? Si vous posiez la question directement à Thomas, il commencerait par vous débiter un nombre de jurons incroyable avant de vous répondre que le Roi Henry est un être abjecte, cruel, et indifférent aux soucis de son peuple. – Que dire sur la Religion ? Il croit réellement en Dieu mais il pense, contrairement à certains, qu’Il s’est désintéressé des affaires des Hommes, sans doute parce que leur avarice et leur manque de solidarité Le dégoûtent. Il est intimement persuadé que Dieu s’intéressera de nouveau aux sort du peuple Irlandais lorsque ses habitants se seront révoltés contre l’oppresseur, et mis à sa place sur le trône un Roi digne d’être Son représentant sur Terre… Ce qui, clairement, n’est pas le cas d’Henry Tudor. De plus, Thomas est un fervent catholique, et voit d’un très mauvais œil les projets de Réforme. – Et mes ambitions/espoirs/rêves, dans tout cela ? Son but ultime est d’avoir une influence en politique en Irlande, tout comme son père et son grand-père avant lui. Il veut être le porte-parole de tout un peuple en souffrance en même temps que l’instigateur de la Révolte contre Henry VIII et ses immondes partisans. Il est animé par un idéal de justice et de foi chrétienne. Evidemment, dans l’absolu, il aimerait aussi trouver l’amour et fonder une famille, mais tout cela lui semble bien futile à côté du devoir qu’il s’est donné de soustraire l’Irlande au joug de Londres.



AU CŒUR DE L’HISTOIRE

  • Le fait qu’il soit aujourd’hui le dixième comte de Kildare montre bien qu’il est issus d’une famille extrêmement puissante et prospère depuis des générations. Cependant, cette grande famille d’Irlande s’est toujours trouvée au cœur de conflits politiques compliqués et mouvementés. Il a passé une grande partie de son enfance en Angleterre, ou à voyager avec ses parents entre Dublin et Londres, ce qui lui a permis de beaucoup observer les deux peuples (car pour lui, il est clair que L’Irlande et l’Angleterre ne forment certainement pas une seule et même nation). Tout comme son père, il est quelqu’un de déterminé, de tenace et d’emporté. Il manque de retenue et d’humilité car il pense que ce n’est point en étant modeste et placide que l’on fait avancer les choses. Il a toujours regardé avec courroux les inégalités qu’il pouvait constater entre l’Irlande et l’Angleterre, inégalités qui lui semblent tout simplement inadmissibles. Malgré les efforts constants de sa mère, la tranquille Elizabeth Zouche, le jeune homme ne tient d’elle que la finesse du visage et l’élégance de la tenue. S’il a l’apparence d’un gentilhomme flegmatique, à l’intérieur, tout bouillonne et gronde en lui. Il est un être caractériel et fier que la plus petite provocation fait partir au quart de tour.
  • Cette particularité de son caractère n’a fait que s’accentuer à la mort de sa mère, lorsqu’il avait seize ans. Il n’a jamais pardonné à son père de s’être remarié si vite après son décès (à peine un an après), et, malgré la grande gentillesse de sa nouvelle épouse, Elizabeth Grey, Thomas met un point d’honneur à la détester et à bien lui faire comprendre qu’elle ne vaut pas, et n’égale en rien sa mère. Les relations assez chaotiques qui s’en sont suivies avec sa famille l’ont poussé à travailler d’arrache-pied et à s’intéresser plus ardemment à la politique. A force de fréquenter le monde et les plus hautes sphères de la société Anglaise et Irlandaise, il a compris un certain nombre de choses. L’une des plus importante est que, si l’on veut évoluer vite, il faut avoir le soutien de ses amis et l’affection des femmes. Les amis servent vos idées mais ce sont les femmes qui vous les inspirent. A force de les observer, Thomas a compris que, si elles ne font guère de politiques, la plupart d’entre elle dit des choses fort intéressantes et fort justes sur la manière de gouverner un pays.
  • C’est justement la raison pour laquelle il a compris qu’il lui fallait des alliées de la gent féminine. Du jour où il a compris cela, il a vu d’un œil nouveau sa grande amie d’enfance, Eva Cordell. Il a remarqué la finesse de son esprit et la façon admirable dont elle sait manœuvrer en société pour amener les gens là où elle le souhaitait. De meilleure camarade de jeu elle est devenue en quelque sorte sa meilleure arme politique. Son départ forcé pour Londres lui a causé beaucoup de chagrin, mais il espère bien rendre cet éloignement profitable. En effet, il a demandé à Eva d’espionner pour son compte les faits et gestes des grands hommes de Whitehall. Par ailleurs, il a trouvé une deuxième alliée en sa cousine, Elinore. Il se méfie un peu d’elle mais il sait qu’elle pourrait lui être utile, car elle est très haut placée dans la société et qu’elle a quelque chose de machiavélique en elle, ainsi qu’un certain goût pour les complots. Elle n’est pas tout à fait fiable, car il la soupçonne de ne servir que ses intérêts propres, mais, malheureusement, il n’a qu’elle, pour le moment, et il sait que sans ses qualités de conspiratrice, il n’arrivera à rien. La seule chose qui le dérange réellement c’est qu’il n’a pas osé dire à Eva qu’il est désormais fiancé à Elinore. Et il n’arrive pas à s’expliquer la culpabilité qu’il ressent depuis ses fiançailles, comme s’il avait trahie son amie d’enfance… Mais cela n‘a aucun sens, n’est-ce pas ?...



ET PLUS SI AFFINITE


Eva Cordell feat Holliday Grainger

Amis d’enfance, Eva et Thomas ont grandi ensemble. Du moins, tout le temps que Thomas ne passait pas en Angleterre avec ses parents, il le passait à Dublin avec Eva. C’est lui qui lui a appris à manier l’épée et à monter à cheval, et c’est lui qui, voyant son agilité dans ces disciplines, l’a encouragée à s’entrainer. Conseil que la demoiselle a suivi avec grand plaisir, et qui lui a valu de se distinguer et de devenir extrêmement douée. Mais les parents de la demoiselle, ayant peur de la « mauvaise influence » qu’exerce Thomas sur elle, ont décidé d’éloigner leur fille en l’envoyant à la Cour d’Angleterre, la séparant ainsi de son cher ami. Leur séparation fut un réel supplice, mais les deux amis se sont promis d’entretenir une correspondance très régulière, ce qu’ils font d’ailleurs avec beaucoup d’assiduité. Eva lui raconte qu’elle gagne beaucoup de tournois à la Cour, en se faisant passer pour son frère Aymeric, ce qui amuse beaucoup Thomas, même s’il trouve que ce n’est pas très prudent de la part de la demoiselle de courir les tournois de la sorte. Parallèlement, Thomas raconte à la jeune femme ce qu’il se passe en Irlande. Il a longtemps essayé de lui cacher son inquiétude, mais il lui a finalement avoué que l’Irlande voit d’un très mauvais œil l’influence qu’Anne Boleyn semble exercer sur le Roi. Il est absolument contre la Réforme et il s’emporte souvent, dans ses lettres contre un roi qui oublie son peuple au profit de son bonheur personnel. Voyant qu’il est inutile de chercher à calmer ses ardeurs, Eva a décidé d’aider son ami, quoiqu’il arrive. Ainsi ont-ils convenu qu’Eva serait ses yeux à la Cour, et qu’elle profiterait de sa position confortable et avantageuse pour espionner un peu pour son compte, jusqu’à ce que lui-même puisse venir à Londres…


Elinore Fitzgerald feat Barbara Palvin

Thomas et Elinore sont fiancés depuis quelques mois. En tant que cousins germains, il était évident qu’ils finiraient par se marier, comme cela se fait depuis des générations dans la famille Fitzgerald. Les deux cousins ne s’apprécient pas outre mesure, mais chacun s’accorde à dire qu’ils iront bien ensemble. Pour Thomas, rien n’est moins sûr, car, s’ils forment en apparence un couple idéal, il sait que leurs deux caractère de dominateurs risquent de faire des étincelles, une fois confrontés l’un à l’autre. Pour le moment, et tant que la date du mariage n’est pas fixée, leurs fiançailles demeurent officieuses et l’on tâche de ne point en parler publiquement. De son côté, Elinore a mis les choses au clair : elle a dit à Thomas que jamais elle ne lui serait fidèle, qu’elle ne supporterait aucun reproche ni aucune privation, mais que, pour que l’honneur de sa famille soit sauf, elle serait d’une extrême discrétion et donnerait toujours en publique l’image de la femme transie d’amour pour son époux. Cela convient à peu près à Thomas qui a décrété que, pour sa part, il ne s’occuperait pas beaucoup de sa femme, ne commercerait avec elle que pour les choses essentielles d’après leur contrat de mariage, et n’exigerait jamais rien d’autre d’elle que de ne point lui faire honte. A priori c’est une affaire conclue, mais Thomas se méfie du caractère ombrageux de sa future épouse. Il pense que, plutôt que de toujours craindre que, d’une manière ou d’une autre, elle interfère de façon néfaste dans ses objectifs politiques, il ferait bien de l’inclure dans ses complots, et c’est probablement ce qu’il fera lorsqu’il aura appris à mieux la connaître et à appréhender ses réactions. Après tout, une femme d’une telle prestance et avec un tel esprit pourrait s’avérer utile.


Si vous avez des questions sur ce personnage,
merci de contacter Eloïse du Mauroi par MP.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thomas Fitzgerald
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tim Thomas sur le marché des transaction !
» Mélanie quitte le bar du mistral [PV Thomas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Beginning ::  :: Postes Vacants :: Les Postes Vacants :: Comtes et Comtesses-
Sauter vers: