Forum RPG basé sur la série The Tudors
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hannah Wimpleton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Fou du Roi
Admin
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Hannah Wimpleton   Lun 26 Déc - 21:19


♔ Hannah Wimpleton

« Une fleur sans parfum n’obtient pas un plus long homage qu’une belle femme sans esprit. »
feat. Jessica Stam

LIBRE RESERVE(E) PRIS(E)

Hannah Wimpleton – 19 ans – Né le 13 Juillet 1510 à Oxford– Célibataire – Bourgeoise– Orientation sexuelle : Elle regarde les hommes de loin, n’y prête que peu d’attention et ne cherche pas à mieux les connaitre. – Que penser du Roi Henry VIII ? Cet homme ne peut traiter mieux son peuple qu’il ne le fait déjà. Que Dieu le bénisse. Que dire sur la Religion ? Il est important de croire en quelques choses. Sinon quel est l’intérêt de vivre ? Il faut avoir foi, confiance en quelqu’un. Ca ne peut être qu’ainsi qu’on avance mieux dans la vie. – Et mes ambitions/espoirs/rêves, dans tout cela ? Hannah se passionne pour tout. Beaucoup d’homme diront qu’une femme n’a pas à savoir certaine chose, mais comment s’en empêcher, comment ignorer le savoir ? Apprendre est pour elle un bénéfice que Dieu lui a fait, alors il faut en profiter. Jamais vous ne verrez cette charmante femme sans un livre sous le bras. Et écrire… Ces textes sont à elle, elle vit de l’écriture.



AU CŒUR DE L’HISTOIRE

  • •• Il y a très peu de gens qui s’intéressent à Hannah. Je veux dire, très peu de gens qui s’intéressent à ce qu’elle est vraiment. Ce qu’elle est hormis cette magnifique taille, ces longs cheveux d’or et son sourire malicieux. Au fond, ça ne la dérange pas vraiment : les livres en disent plus que les Hommes. Le contact humain n’a jamais été la priorité chez elle, ce depuis qu’elle est enfant.

    Hannah est née à Oxford dans une grande maison. Elle vivait principalement avec ses grands-parents : sa mère était décédée lorsqu’elle l’avait mise au monde et son père était très peu présent dans sa vie, voir pas du tout. L’image qu’il lui reste de sa grand-mère est celle d’une grosse femme. Une grosse femme fatiguée, le front perlé de sueur. Elle se souvient de l’amour que lui portait sa grand-mère. Un amour maternel. Hannah était une belle petite fille. Quand elle eut 7 ans, sa grand-mère trouva bon de lui apprendre à lire. Oh, elle en rêvait de ce moment, où sa grand-mère sortirait le gros livre de l’étagère, la prendrait sur ses genoux et lui montrerait les lettres noires quelques peu effacés. Souvent, elle allait dans la bibliothèque et prenait dans ses petits doigts potelés quelques livres. Elle caressait la rude couverture noire et chuchotait tout bas comme-ci elle leur parlait : « un jour je pourrai enfin vous lire mes chers… Et quand ce jour viendra, je vous jure que je ne vous lâcherai plus… »

    Hannah tint sa promesse. Quelques années plus tard, lorsqu'elle se retrouva au couvant, sa grand-mère décéda. Ce fut très dur pour Hannah. Elle hérita de quelques-unes de ses affaires, de la grande maison. Mais ce qui retient le plus le regard d’Hannah fut ce livre. Il était dur et abîmé. Dès lors qu’elle eut ouvert ce livre, ces yeux restaient figés sur la fine écriture. « Les règles de base pour devenir une femme du monde ». C’était sa mère, elle le savait. Sa mère lui avait écrit un livre. Pour elle…

    3 ans passèrent et Hannah partit vivre à Paris. La plus belle ville lui avait-on dit. Les hommes n’intéressaient pas la belle. Elle ne voyait en eux que des brutes passant leurs nuits avec d’autres femmes hormis elle. Dans les règles que sa mère lui avait écrite, une des plus importantes était de se marier, d’avoir des enfants et de servir son mari, qu’il soit heureux et de lui procurer du plaisir tout en lui laissant assez de liberté. C’était la seule qu’Hannah refusait de respectait. Une de ses amies du couvent lui avait expliqué qu’une femme ne pouvait pas vivre seule, sauf si elle était veuve, sinon, elle passait pour une vieille fille. Malgré tout, Hannah s’en moquait bien de savoir pour qui elle allait passer.

    Elle eut une petite maison à Londres, près de la ville. Elle aimait se balader sur le bord du fleuve ou dans la forêt. Son inspiration débordée dans ce genre de moment.

    Quelque temps après son installation, elle décida de passer en taverne. Elle savait que les tavernes étaient rudement déconseillées par sa mère, mais elle voulait voir. Elle passa donc. Elle ne fut qu’étonné. Aucun homme bourré au comptoir. Seulement un jeune homme se tenant recroquevillé sur lui-même derrière la caisse. Il s’approcha d’Hannah d’un pas léger. Il la fit d’abord rire. Hannah n’était pas habituée à rire. Elle passait le plus grand temps de sa journée seule. Beaucoup d’hommes la désiraient mais elle refusait toujours en toute délicatesse. Tout était en délicatesse chez elle. Revenons-en à l’homme. Il n’était pas sûr de lui. On aurait dit un enfant, un parfait idiot qui ne savait que faire.
    Malgré tout cela, Hannah avait envie de lui parler de le revoir.
    Mais elle avait peur, peur de le décevoir.
    De décevoir un parfait inconnu ?





ET PLUS SI AFFINITE


Adam Talker feat Alex Pettyfer

Est-ce comme ça qu’on appelle cette chose ? Un…”Coup de foudre “? Vous en êtes sûr ? Alors si c’est cette chose qui vous pince au niveau du cœur alors que vous regardez un homme un parfait inconnu, c’est bien ça, c’est un coup de foudre qu’a ressenti Hannah pour cette inconnu. Mais pas elle tout de même. Elle sait que les homes sont tous les mêmes… Elle ne peut pas… Et pourtant, comment diriger l’amour ? Dommage qu’il n’y ai pas de livre là-dessus. Oh, et elle en perd ses mots… Pourtant elle sait se tenir, elle sait que ce n’est pas une débauchée. Elle ne peut pas tomber amoureuse au simple regard, ce n’est pas possible. Elle ne le connait même pas ! Sa grand mère disait toujours « Ma petite Hannah, rappelle toi que l’Habit ne fait pas le Moine »… Elle ne peut pas l’aimer c’est un parfait idiot !


Maria Merryweather feat. Dakota Blue Richards

Maria est bonne amie avec Hannah, elles ne partagent peut être pas le bonheur de la lecture mais la vivacité d'esprit de Maria fait que Hannah l'apprécie beaucoup. Elles n'avaient que deux ans de différence et Hannah se plait à écouter Maria raconter des histoires, aussi folles et chevaleresques soient-elles. C'est que Maria a beaucoup d'imagination, elle en a même à revendre. C'est pour ça que les deux demoiselles s'entendent bien, leurs créativités s'assemblent. L'une la puise dans les livres en se promenant dans la forêt ou près d'un fleuve, l'autre dans ce qui ce passe autour d'elle et dans ce qu'elle entends. Il leur arrive souvent de créer une histoire à deux lorsqu'elles se voient. C'est cependant assez rare car l'une est comtesse et l'autre simple citoyenne. Mais Maria fait son possible pour s'échapper du castel des Merryweather et aller voir Hannah.


A Venir après réflexion... feat Là dessus aussi...

///



Si vous avez des questions sur ce personnage,
merci de contacter Victoria Wellington par MP.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hannah Wimpleton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hannah Marin || Validée.
» it's time to begin, isn't it. pv hannah
» MANUELA BOVARI ► hannah snowdon
» (F) Hannah Glasby/Lizzie Ross
» (f/libre) Hannah John-Kamen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back to the Beginning ::  :: Postes Vacants :: Les Postes Vacants :: Citoyens-
Sauter vers: